« Bien vieillir dans son village ! »

Ce slogan illustre parfaitement la raison d’être de la Maison d’accueil rurale pour personnes âgées (MARPA) de Tigery. Cette structure unique en Essonne fait, depuis plus de deux ans, le bonheur de ses 23 locataires, installés dans des T1 (30 m2) et des T2 (45 m2). « Les Marpa permettent de maintenir un cadre de vie décent aux personnes de plus de 60 ans isolées et autonomes, soucieuses de préserver un lien avec leur commune ou leurs proches, confie Simone Raguenes, travailleur social à la MSA 91. »
Le concept tient toutes ses promesses à Tigery, à tel point qu’il fait des émules. Deux autres centres similaires devraient ainsi voir le jour fin 2012 à Milly-la-Forêt et Vert-le-Grand. Très attendues, ces futures structures répondent notamment à la volonté du Conseil général de l’Essonne de valoriser les bienfaits des petites unités de vie élaborées dans le schéma départemental des personnes âgées. En outre, ces Marpa devront impérativement garantir le lien social et le respect des normes environnementales prônés dans l’Agenda 21 de l’Essonne. « Ce sont deux obligations imposées par le Conseil général pour permettre l’implantation de ces maisons d’accueil. Généralement, il faut cinq ans pour concrétiser ce type de projet. Cela passe par le choix du site en veillant à ce qu’il soit bien plat et entouré d’espaces verts. Il est nécessaire également que les appartements disposent d’un équipement de télé-assistance ininterrompu en cas d’urgence. De plus, le personnel est sensibilisé à l’accompagnement des personnes au quotidien. Tous les logements bénéficient de conditions optimales pour assurer aux locataires une intimité, un confort et un bien-être absolu », assure Simone Raguenes. Le Conseil général subventionne ces structures à hauteur de 700 000 euros.
Les personnes intéressées peuvent dès à présent s’adresser aux mairies de Milly-la-Forêt et de Vert-le-Grand pour déposer un dossier.