Les graines de l’emploi

Aux Jardins de la solidarité de Grigny, des personnes en réinsertion professionnelle récoltent – au sens propre comme au figuré – les fruits de leur travail. Reportage.

Le fumet du potage aux légumes servi dans la cuisine des Jardins de la solidarité, à Grigny, ne laisse planer aucun doute. Les légumes sont frais, bio et bons. Mais on n’en saura pas davantage sur la recette … « Secret du chef  ! » plaisante Didier, 58 ans. Ancien mécanicien, il est l’un des 12 salariés des Jardins solidaires, chantier d’insertion socio-professionnelle… par le maraîchage. « Chaque lundi, deux salariés font la cuisine et les repas sont pris ensemble. Cela soude le groupe », explique Mathieu Grissolange qui encadre l’équipe.

Nous sommes au bord du lac de Grigny, dans les 3 400 mètres carrés de plates-bandes du parc Saint-Lazare. Rhubarbe, courges, piment, radis salade, artichauts… plus de 200 variétés de légumes – souvent rares ou anciennes – sont cultivées ici selon les critères de l’agriculture biologique. Le site est géré par l’association « Etudes et chantiers Ile-de-France » et soutenu par le Conseil général. Y sont accueillies des personnes sorties du circuit de l’emploi avec des contrats de six mois à raison de 24 heures par semaine, dont sept heures de formation. Au programme : préparation des sols, horticulture, repiquage… et prise de confiance en soi. « Le jardin est un lieu privilégié pour oublier ses problèmes. Ici, on apprend la patience et on réapprend le sens de l’activité. Nous n’avons pas vocation à former des maraîchers, mais à permettre un retour à l’emploi ou à une formation qualifiante. Le chantier n’est qu’un support de remobilisation. Nous attendons de nos bénéficiaires qu’ils développent un projet individuel. »
« Je ne suis pas jardinier pour deux sous, approuve Jean-Claude, 61 ans, ancien buraliste en recherche d’emploi. Mais je ne me vois pas inactif. C’est une porte de secours pour se lever le matin », ajoute-t-il en brûlant des déchets verts avec Méta, 32 ans, qui, elle, vise une formation d‘aide soignante. « C’est plus qu’un pied à l’étrier, c’est une courte échelle », confirme Sylvain (32 ans), chômeur de longue durée en terminant son bol de soupe.

 
Infos pratiques

Jardins de la solidarité – 21, rue du Port – Grigny
Tel : 01 69 43 60 81. Possibilité de cueillette pour les adhérents.