Colloque le 27 novembre 2008 à Brétigny sur orge (91) - ENJEUX DE TERRITOIRES ET STRATEGIES DE SANTE EN ESSONNE

Dans le cadre du Schéma Régional d’Education pour la Santé (SREPS) - financé par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) - le CODES 91, pôle de compétence en éducation et promotion de la santé du département de l’Essonne, convie les acteurs de la santé
essonniens à partager une journée de réflexions et d’échanges. Ce colloque sera l’occasion de débattre à partir d’analyses spatiales multidimensionnelles sur les enjeux et les stratégies d’aujourd’hui et de demain en matière de santé publique.

Dans un contexte de réformes, la question des liens entre santé publique et territoires est au cœur de l’actualité. La création des ARS - Agences Régionales en Santé – définies comme « un pilotage unifié et responsabilisé du système territorial de santé » transformera l’architecture du cadre de la santé. L’articulation entre les différentes échelles de décisions, de compétences et d’actions est au centre des discussions, voire des préoccupations, ainsi que la place de chaque acteur dans cette nouvelle organisation régionale.

La recherche de l’échelle la plus pertinente afin de piloter la santé n’est pas récente et les dispositifs législatifs et réglementaires se sont inscrits dans le temps dès le début des années 80. L’accès aux soins est tout d’abord au cœur des dispositifs dès 1982-1983 avec les premières lois de décentralisation et avec la création des SROS (Schémas Régionaux de l’Organisation Sanitaire). Quant à l’éducation pour la santé, la région est désignée comme le niveau optimal par le Plan National d’Education Pour la Santé (PNEPS) en 2001, et par les Schémas Régionaux d’Education Pour la Santé (SREPS). En 2004, la Loi de santé publique renforce la régionalisation de la politique de santé. L’échelon régional devient le niveau d’animation en santé publique avec l’élaboration du Plan Régional de Santé Publique (PRSP) dont la mise en œuvre est confiée au Groupement Régional de Santé Publique (GRSP).

Dans ce paysage en évolution, réfléchissons aux enjeux actuels d’une approche territorialisée de la santé. Comment définir le territoire dans ses dimensions géographiques, historiques, sociologiques, politiques… ? Quels défis relever aujourd’hui et demain dans un monde de la santé « en proie à de profondes inquiétudes liées aux difficultés de son financement, aux problèmes éthiques que suscitent progrès technologiques et innovations et (…) à l’attachement de nos concitoyens à des soins de proximité et à une bonne accessibilité aux soins » .

Réalisons un focus sur le département Essonnien et interrogeons-nous sur ce territoire. Un nord urbanisé et un sud rural : une ébauche de description qui suscite les premières discussions. Dans quelle mesure les caractéristiques de cet espace influent sur le système de santé ? Envisageons ses particularités notamment en termes de services de santé et d’aménagement du territoire. La relation entre santé et territoires ne saurait se réduire à la question des soins et leur accessibilité. Elle nécessite la prise en compte de tout ce qui s’inscrit dans cet espace. L’Essonne compte plus d’un million d’habitants et le département affiche la plus forte croissance démographique constatée ces quarante dernières années en Ile-de-France. Ces informations démographiques ne seraient suffire. Prenons en compte les spécificités de la population essonnienne et ses disparités notamment en termes de cultures, de modes et niveaux de vie. Connaître les populations, cibler les problèmes de santé, définir les besoins… sont nécessaires afin d’agir au plus près des lieux de vie et des préoccupations des personnes. Sur quels systèmes d’informations pouvons-nous compter ? Quelles sont les principales données épidémiologiques à connaître ?
Au sein de ces espaces, nous ne serions faire abstraction des acteurs de santé. Nous consacrerons donc un temps d’échanges sur les logiques des acteurs et les actions mises en œuvre. Comment structurent-ils leurs actions en tenant compte des réalités de terrain ? Du présent, nous nous attacherons à envisager le futur.
Nous poursuivrons avec la question de l’articulation entre les différents territoires de décisions et d’actions : municipal, départemental et régional. Comment la région Ile-de-France - interface entre l’échelle locale et l’échelle nationale - se prépare t’elle à répondre aux besoins de santé publique sur le territoire essonnien ? Quels dispositifs sont mis en œuvre aujourd’hui afin d’élaborer les stratégies qui permettrons de répondre aux enjeux de demain ? Des outils et programmes clefs nous seront alors présentés : les Ateliers Santé Ville (ASV) dont l’objectif est de « permettre une articulation dynamique entre la politique de la Ville et les politiques de santé et contribuer ainsi à réduire les inégalités territoriales dans ce domaine » , l’ANAlyse TErritorialisée du SYstème de Santé (ANTESYSS) : programme appliqué en Essonne de l’Assurance Maladie piloté en région par l’URCAM Ile-de-France , et l’Agenda 21 « un programme politique qui engage les acteurs du territoire à se projeter dans l’avenir, à identifier les défis et à définir les grandes orientations de progrès » .

Ce colloque sera l’occasion de débattre entre acteurs de santé afin de réfléchir en Essonne, à partir d’analyses spatiales multidimensionnelles, aux enjeux et aux stratégies d’aujourd’hui et de demain en matière de santé publique.


COLLOQUE

Monde rural Monde urbain
ENJEUX DE TERRITOIRES ET STRATÉGIES DE SANTÉ EN ESSONNE
Quels dispositifs aujourd’hui pour répondre aux défis de demain ?

27 novembre 2008 à partir de 8h30
Salle Maison Neuve, Brétigny-sur-Orge
Inscription gratuite - Confirmation obligatoire

Pour tout renseignement, s’adresser au CODES 91
Téléphone : 01.60.79.46.46 - Fax : 01.60.79.55.27
Courriel : codes91@orange.fr


Programme du colloque
Coupon réponse colloque