Les "api-pompiers" de l’Essonne

Alors que la première initiative date d’il y a quelques années, les sapeurs-pompiers de l’Essonne multiplient aujourd’hui les installations de ruches. Encouragés par la mission développement durable du Sdis, ces projets visent avant tout à participer à la protection des abeilles.

Initiée par le lieutenant-colonel Pascal Gouery, chef du groupe opérationnel spécialisé (GOS) Animalier, pour assurer la suite de récupérations d’essaims chez les particuliers, la démarche a depuis essaimé et séduit d’autres sapeurs-pompiers. 4 centres d’incendie et de secours disposeront ainsi prochainement de leurs propres ruches. Il s’agit d’Arpajon, de Longjumeau, de Dourdan et d’Etampes.
Petit tour d’horizon à la rencontre de nos futurs apiculteurs sapeurs-pompiers.
Arpajon : le projet est porté par une quinzaine de personnes. L’achat de 3 ruches sera subventionné par l’amicale du CIS. L’installation aura lieu au printemps 2016 sur le toit du CIS.
Longjumeau  : le projet est également porté par un groupe de personnes. Au printemps 2016, les ruches seront installées sur le toit.
Etampes : les sapeurs-pompiers lancent leur initiative pour l’année prochaine ; reste à trouver un terrain pour accueillir les ruches sans gêner les voisins du centre de secours principal, le toit du CIS n’étant pas plat. Un terrain d’entraînement pour les engins ; situé à Etréchy est actuellement à l’étude.
Dourdan : l’année prochaine, les ruches seront, comme Arpajon et Longjumeau, installées sur le toit du CIS.
Une initiative pourrait également voir le jour à Evry, soit à la direction soit au groupement Est, mais ce projet reste à l’étude pour l’instant.

Les premières récoltes de miel, issu des ruches installées à l’école départementale par le lieutenant-colonel Gouery, ont été distribuées aux agents du Sdis. Les nouvelles initiatives seront encadrées par la mission développement durable pour établir des fiches projet et obtenir un numéro de déclaration "Numagrit" qui permettra de pouvoir vendre la production. Ces projets ont cependant pour vocation essentielle d’être offerts aux agents.