Une année de manifestations en l’honneur de l’artiste Léonard Tsuguharu Foujita

Dès le 29 janvier, nombre d’Essonniens étaient présents pour célébrer les 50 ans de la mort de Foujita à la Maison-atelier de Villiers-le-Bâcle, dernière demeure de cet artiste d’exception.
Créateur franco-japonais de la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix de Reims, cet artiste a marqué les esprits et l’histoire culturelle du département de l’Essonne.
Ce n’est pas Anne Le Diberder, directrice de la maison-atelier qui dira le contraire, elle qui décrit l’artiste comme « quelqu’un de simple » et « proche des gens ».

Les salles d’exposition de la Maison-atelier ont été rénovées afin de présenter des témoignages d’habitants ayant connu Foujita ainsi que des objets personnels et œuvres de l’artiste.

L’Essonne, héritier d’une partie du patrimoine de l’artiste, propose, tout au long de l’année 2018, de faire découvrir aux Essonniens, l’univers du célèbre peintre, artiste aux multiples facettes qualifié volontiers de "magicien" par ses contemporains.

Retrouvez l’article sur l’année de Foujita.