Une agriculture essonnienne, au service des Essonniens

Avec une enveloppe de 3,6 millions d’euros, la nouvelle politique agricole 2017-2020 a pour objectifs de soutenir l’installation de nouveaux agriculteurs et la transmission, en lien avec des organismes spécialisés, l’Etat et la Région, mais aussi à travers des événements de promotion comme le Festival de la Terre des Jeunes Agriculteurs qui aura lieu en septembre, ou les stages de collégiens dans des exploitations agricoles pour qu’ils découvrent le métier ;
d’améliorer la compétitivité des exploitations agricoles, en soutenant des pratiques plus durables et respectueuses de l’environnement, par des conseils agronomiques par exemple, et en développant les productions locales (plantes aromatiques, miel, cresson...) et les filières innovantes (chanvre dans le Sud Essonne, agriculture biologique sur l’ancienne base aérienne de Brétigny-sur-Orge... ) ;
et enfin, le Département souhaite aussi "Pérenniser et maintenir des espaces agricoles fonctionnels", en travaillant sur la circulation des engins agricoles, le fauchage, la création d’aires de chargement, l’agrotourisme, la rénovation de certains bâtiments...

Cette politique vise à rendre l’agriculture essonnienne encore plus dynamique et à répondre aux attentes des agriculteurs et des Essonniens."

Au-delà le soutien départemental va encore plus loin : « Nous voulons également
soutenir le développement des circuits courts. C’est autour de la restauration collective, notamment par les collèges, que cela va se décliner. Cela va démarrer avec
la nouvelle plate-forme de commande », indique Guy Crosnier, Président délégué en charge de la ruralité et du monde agricole.

Sur tous les sujets, que vous pouvez découvrir autour de cet article de presse (cf ci-joint), le Conseil départemental de l’Essonne travaille en partenariat avec la Chambre
de région d’agriculture d’Ile-de-France
. Un appui indispensable pour les 768 exploitants de l’Essonne.