Des pâtes essonniennes dans l’assiette !

Martial Marchaudon, ancien commercial de l’agroalimentaire, propose des pâtes "made in Essonne" et participe fièrement aux circuits-cours alimentaires sur le territoire. Il nous raconte son histoire.

Une première en Essonne !

Depuis cet automne, un air d’Italie souffle au-dessus de la ferme de Martial Marchaudon. Deux fois par semaine, cet Essonnien quitte ses habits de céréalier pour confectionner des pâtes sèches à partir de sa production de blé dur. L’initiative est une première sur le département. "L’idée de cette diversification est née il y a un an et demi. Je souhaitais créer un produit inédit, qui valorise le terroir local", raconte le quadragénaire, qui fut commercial dans l’agroalimentaire pendant dix ans, avant de reprendre, en 2001, l’exploitation de ses parents  : 165 hectares de colza, d’orge et de blé dur et tendre cultivés en agriculture raisonnée.

Une fois le blé transformé dans un moulin artisanal local, la semoule est stockée à la ferme, sans insecticide, avant d’être exploitée dans un atelier flambant neuf de 60 m². "Les équipements proviennent d’Italie. À leur livraison, le fournisseur m’a initié pendant deux jours à la technique de fabrication des pâtes. Un procédé simple, dans la pure tradition : la farine et l’eau sont mélangées dans un extrudeur, où les pâtes sont ensuite façonnées dans différents moules, avant d’être placées dans un séchoir pendant seize heures à très basse température." explique Martial.

Distribution locale

Martial Marchaudon propose six variétés de pâtes conditionnées dans un emballage estampillé "Essonne" créé par sa fille. Les sachets sont commercialisés dans les fermes environnantes, les épiceries fines, boucheries et fromageries locales ainsi qu’à travers le Drive fermier 91. "Les débuts sont prometteurs. Mon objectif est d’étendre le réseau commercial puis d’augmenter la production, en portant de 1 à 2 hectares la surface de blé consacrée à l’activité." continue Martial.

Soutenu par la chambre d’agriculture d’Île-de- France, Martial Marchaudon a également bénéficié d’un dispositif d’aide de l’Union européenne et du Département. "C’est important de soutenir des projets de diversification agricole qui en plus participent au développement des circuits-courts alimentaires", confie Guy Crosnier, président délégué en charge de la ruralité et du monde agricole.

Retrouvez plus d’information sur Drive fermier Essonne 91