Les monnaies complémentaires, outil de la transition écologique et énergétique

Voir en ligne : http://presse.ademe.fr/2017/01/les-...

L’étude de l’ADEME (réalisée par le bureau d’études VertigoLab) sur « Les monnaies locales complémentaires environnementales : état des lieux, impacts environnementaux et efficacité économique » permet d’avoir une première base de connaissances sur ces monnaies locales et complémentaires, qui s’inscrivent dans les objectifs de la transition énergétique et écologique.

Cette étude met en évidence trois grandes catégories de monnaies locales et complémentaires :

* Les monnaies « vertes » qui flèchent la consommation vers les acteurs économiques plus respectueux de l’environnement et vers l’économie locale,
* Les monnaies « de récompense » qui encouragent l’adoption de comportements plus écologiques en récompense d’éco-gestes,
* Les monnaies « collaboratives » qui favorisent l’échange de services, le réemploi et la seconde vie des produits.

Au regard des études de cas menées en France, les impacts environnementaux des monnaies locales complémentaires environnementales restent difficiles à mesurer et sont à l’heure actuelle, quand il est possible de les quantifier, de faible ampleur.

Cependant, ces monnaies peuvent être considérées comme un outil au service de la transition énergétique et écologique, à condition de dépasser le stade de l’expérimentation.