Transformation de l’agriculture : la volonté de Cœur d’Essonne

Le 4 janvier dernier, Cœur d’Essonne agglomération apprenait sa figuration sur la liste des 24 lauréats de l’Appel à manifestation d’intérêt « Territoires d’innovation de grande ambition » du programme d’investissement d’avenir.
Récompensé d’une somme de 388 000 euros, Cœur d’Essonne peut alors peaufiner son projet de « transition agricole et alimentaire » afin d’espérer être parmi les dix lauréats d’un appel à projets lancé mi-2018. Si le projet est retenu, Cœur d’Essonne peut espérer jusqu’à 35 millions d’euros de subventions de l’Etat et de prises de participation de la Caisse des Dépôts.

Mais alors, quel est le projet de Cœur d’Essonne ?

Cœur d’Essonne Agglomération souhaite créer un nouveau modèle économique pour l’agriculture en réinventant les circuits courts à travers un réseau productif rentable, comprenant fermes agro écologiques, unité de transformation des magasins, plateforme d’e-commerce, ressourcerie dédiée au matériel agricole, centrale solaire etc.
La création d’un centre de formation, d’outils de financement destinés aux agriculteurs, d’initiatives de mobilisation citoyenne suivi d’un volet scientifique et numérique complètent ce volet principal.

L’initiative a déjà commencé pour Cœur d’Essonne : les 75 hectares anciennement dédiés à la base aérienne 217 sont désormais réservés pour l’agriculture biologique. Bientôt, une « grande ferme » ornera le terrain de 300 hectares au total, en collaboration avec l’association Fermes d’avenir, pour de premiers essais en 2018, avec possible mise en culture plus large en 2019.

A terme, le gain généré du programme d’investissements d’avenir permettrait à l’agglomération de fournir ses habitants et les cantines scolaires en produits bio, à plus haute échelle. Une création d’emplois importante est alors attendue (environ 2 000 emplois) grâce à de nombreux acteurs tels que Groupe SOS, InVivo,Akuo Energy etc. Aujourd’hui, déjà 100 nouvelles fermes agro écologiques sont installées sur l’agglomération.

Pour plus d’informations consultez le site internet de Cœur d’Essonne agglomération