Covoiturage et circulations douces à l’honneur du réseau éco mobilité

Le 19 mai dernier, le réseau "éco mobilité" de l’Agenda 21 de l’Essonne s’est réuni, à l’invitation de la Commune de Marcoussis, pour échanger autour de projets de covoiturage et de développement des circulations douces.

Comment promouvoir de façon efficace le covoiturage ? Comment favoriser les déplacements à pied et à vélo ? Autour de témoignages des partenaires de l’Agenda 21 de l’Essonne, le réseau "éco mobilité" a apporté des éléments de réponses concrets à ces questions.

A un échelon local, la Commune de Marcoussis engagée dans un Agenda 21 crée des aires de covoiturage. Le Département, lui, a mis en place une plateforme Internet depuis 2008 envisage également de faire émerger un réseau départemental d’aires de covoiturage. Greencove, opérateur de covoiturage, fait valoir la notion d’interopérabilité des différentes plateformes pour améliorer la qualité de services offerts. La CCI de l’Essonne initie avec les gros employeurs de la zone de Courtaboeuf une plateforme spécifique. Tous reconnaissent la nécessite d’une communication permanente pour la réussite de leurs projets.

En matière de circulations douces, le Conseil général de l’Essonne incite via son schéma départemental et la charte des circulations douces les collectivités à développer des projets cohérents. La Fédération des Circulations Douces en Essonne offre son expertise pour contribuer à la qualité des projets cyclables et pédestres. Enfin, l’association Etudes et Chantiers démontre par son atelier de réparation, recyclage et location de vélos aux Ulis qu’il est possible de conjuguer insertion et développement des modes doux.

Compte-rendu de la réunion
Covoiturage en Essonne
schéma départemental des circulations douces
Circulations douces en Essonne (FCDE)
Atelier vélos des Ulis