Génie écologique : des initiatives emblématiques portées par les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS)

Voir en ligne : http://www.driee.ile-de-france.deve...

Dans un monde où la biodiversité est de plus en plus menacée, y compris en Île-de-France, le génie écologique représente une filière d’avenir et porteuse de démarches innovantes. Il participe à la valorisation des services écosystémiques rendus par la nature, ceci dans un objectif d’aménagement durable du territoire.
Les acteurs mettant en place ces opérations de génie écologique relèvent à la fois du secteur public ou privé, notamment associatif. Parmi ces acteurs, les structures de l’ESS sont parfois mal connues. Pourtant, elles sont souvent force de propositions et développent des initiatives novatrices qui méritent d’être valorisées auprès des maîtres d’ouvrage et décideurs voulant intégrer des techniques d’ingénierie écologique dans leurs projets.
Fortes de ce constat, l’ARENE et la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’énergie et de l’environnement) qui accompagnent les structures de l’ESS engagés dans l’économie verte en Île-de-France, ont soutenu une étude-action menée par l’association Espaces sur la filière du génie écologique. Elle vise à valoriser quelques-unes de ces initiatives.

MAIS QU’EST-CE-QUE LE GÉNIE ÉCOLOGIQUE ?
Il s’agit d’un ensemble de techniques associant l’ingénierie dite traditionnelle et l’écologie scientifique. Le génie écologique est une filière qui regroupe les activités de réhabilitation de milieux et d’habitats, l’aménagement en faveur de la biodiversité (bâtis végétalisés, clôtures végétales, jardins, etc.) ainsi que la gestion écologique des espaces verts et naturels. Elles impliquent l’usage de matériaux naturels vivants et contribuent de manière déterminante au développement de la biodiversité. Ainsi, la diversité biologique ne représente pas uniquement un but mais également un moyen d’action pour la mise en place d’une société plus durable.